Pollinisation des figuiers : une relation symbiotique mutualiste

Cet article a pour objectif de mieux comprendre la reproduction des figuiers et le processus de fécondation.

Le figuier commun (Ficus carica) ou figuier à fruit comestible, utilise une méthode de pollinisation originale, souvent présente dans le genre ficus et représente un cas fascinant dans le monde des plantes. Cette particularité repose sur la relation symbiotique entre le figuier et la guêpes des figues (blastophage ou Blastophaga Psenes), ainsi que sur la structure distincte des figuiers mâles et femelles.

Figuiers à Fleurs Mâles : Les Caprifiguiers

Les figuiers mâles sont connus sous le nom de caprifiguiers, jouent un rôle crucial dans la pollinisation des figuiers. Le caprifiguier porte trois types de fruits:

  • Profiichi: La première récolte se développe sur le bois de l'année précédente et mûrit à la fin du printemps ou au début de l'été.
  • Mammoni: La deuxième récolte ressemble à la récolte des profichi.
  • Mamme: La troisième récolte produit les fruits dans lesquels la guêpe des figues (Blastophaga psenes) passe l’hiver.

Les figues du caprifiguier ne sont généralement pas comestibles mais sont essentielles pour la reproduction des figuiers et donc la création naturelle de nouvelles variétés de figuiers mâles ou femelles.

Le caprifiguier est rarement planté là où les hivers sont rigoureux car au-delà de son aspect graphique, son rôle principal est de polliniser les figuiers à fleurs femelles mais malheureusement, le  blastophage qui joue un rôle crucial dans cette pollinisation ne survit pas à des températures basses.

Il est à noter que le développement d’un caprifiguier est souvent plus important que celui d’un figuier à fleurs femelles.

Figuiers à Fleurs Femelles : Variétés et Catégories

Les figuiers femelles se répartissent en plusieurs catégories, chacune avec ses caractéristiques uniques :

  • Figuiers communs: Ces figuiers produisent des figues parthénocarpiques, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas besoin de pollinisation pour fructifier. Les variétés communes sont les plus courantes en culture domestique en dehors des régions chaudes. Ces variétés peuvent produire jusqu’à trois récoltes différentes, développant des fruits aux caractéristiques différentes d’une récolte à l’autre. Nous parlons ici de figuier unifère (une seule récolte), bifère (deux récoltes) ou trifère (trois récoltes)
  • Figuiers de type Smyrna: Ces figuiers nécessitent une pollinisation pour produire des fruits. Ils ne sont pas parthénocarpiques et produisent uniquement des fleurs femelles parfaites. Les figuiers de type Smyrna sont généralement unifères.
  • Figuiers de type San Pedro: Ces figuiers produisent plusieurs récoltes de fruits pouvant être physiquement et gustativement différents. La première récolte produit des figues fleurs et ne nécessite pas de pollinisation, tandis que la récolte principale produisant des figues d’automne, doit être pollinisée. Les figuiers de type San Pedro, sont généralement bifères ou parfois trifères.

Pour le figuier commun et le figuier de type Smyrna, nous parlons de « figues fleurs » pour les fruits ayant passé l’hiver qui se développent en début d’été et de « figues d’automne » pour les fruits qui se développent sur le bois de l’année directement.

Principes de la pollinisation du figuier

  • Structure des fleurs du figuier: Le figuier a une structure florale fermée, ce qui signifie que les fleurs ne sont pas exposées à l'extérieur, une caractéristique exceptionnelle parmi les plantes à fleurs . Les figuiers possèdent deux types de fleurs – les fleurs femelles à long style et les fleurs mâles à court style. Les fleurs femelles se trouvent au sommet et sur les côtés du syconium (la figue), tandis que les fleurs mâles sont situées à la base.
  • Rôle du blastophage : La guêpe des figues, Blastophaga psenes, joue un rôle clé dans la pollinisation des figuiers. Cette petite guêpe est spécifiquement adaptée pour polliniser les figuiers et est en grande partie responsable de la variation génétique trouvée dans Ficus carica L​.
  • Processus de Caprification: La pollinisation des figuiers est connue sous le nom de caprification. Néanmoins, certains figuiers sont parthénocarpiques et ne nécessitent pas de pollinisation pour produire des figues comestibles. Cependant, la pollinisation, soit manuelle, soit par la guêpe des figues, peut améliorer la taille et la saveur des figues

  • Pollinisation par la Guêpe: Lorsque la guêpe femelle quitte un fruit « Profichi », d’un caprifiguier, elle transporte avec elle du pollen mâle. Elle cherche alors des fleurs femelles, quelques soit la catégorie de figuier à fleurs femelle, pour y pondre ses œufs. Une fois trouvée, le blastophage entre dans la figue par l'ostiole pour y pondre ses œufs. Ce faisant, elle pollinise également la figue en transférant le pollen mâle des figues « Profichi » aux figues femelles. Cette pollinisation concerne généralement les figues d’automne pour les figuiers communs et San Pedro, ainsi que l’unique récolte des figuiers Smyrna . Parfois, sur un même figuier et la même récolte, il est possible de cueillir des figues pollinisées et non-pollinisées, ce qui permet de constater in situ les différences de taille et de goût des fruits.

  • Cycle de Vie de la Guêpe: Le cycle de vie de la guêpe des figues est étroitement lié à celui du figuier. Les différentes générations de guêpes se synchronisent avec les différents types de sycones  (figues) produits par le figuier. Les guêpes mâles adultes fécondent les guêpes femelles dans le syconium, puis meurent. Les guêpes femelles émergent ensuite, transportant le pollen et cherchant de nouvelles figues pour pondre leurs œufs, continuant ainsi le cycle de la pollinisation.

  • Pollinisation Indépendante de la Guêpe: Dans les régions où la guêpe des figues n'est pas présente naturellement, la pollinisation manuelle peut être employée. Ce processus implique la collecte de pollen des figues du caprifiguier  et son injection dans les figues femelles à l'aide d'une seringue.


Avantages de la Caprification :

  • Amélioration de la Qualité et Saveur des Figues: La caprification a un impact significatif sur la qualité des figues. Les figues pollinisées ont un niveau de saveur supérieur, ce qui a été souligné par des cultivateurs expérimentés dans différents pays ou régions où le blastophage ne peut pas survivre​. La différence de qualité des figues pollinisées et non pollinisées est souvent très importante et remarquable.
  • Augmentation de la Taille des Figues: La pollinisation des figues peut entraîner une augmentation de la taille du fruit, ce qui peut être bénéfique pour la commercialisation et la consommation domestique​.
  • Indépendance de la Guêpe des Figues: La caprification manuelle permet de polliniser les figues sans dépendre de la guêpe des figues (Blastophaga psenes), particulièrement dans les régions où cette guêpe n'est pas présente naturellement. Cela est crucial pour maintenir une production de qualité élevée en dehors des zones écologiquement adaptées à la guêpe

Inconvénients de la Caprification :

  • Risque de Fissuration des figues: Avec l'augmentation de la taille des figues dues à la pollinisation, il y a un risque accru de fissuration de l’épiderme, particulièrement dans les régions humides. Cela peut affecter la qualité et la durabilité des fruits.
  • Variabilité de l'Impact sur la saveur: Toutes les variétés de figues ne bénéficient pas de manière égale de la pollinisation en termes de saveur. Certaines variétés peuvent ne pas montrer une amélioration significative de la saveur après la pollinisation, tandis que d'autres peuvent devenir nettement plus savoureuses.
  • Nécessité de techniques spécifiques: La caprification manuelle nécessite une certaine expertise et des techniques spécifiques pour être efficace. Cela peut inclure l'extraction et le stockage du pollen, ainsi que l'injection de solutions de pollen dans les figues, ce qui requiert des connaissances et des compétences particulières

CONCLUSION

En résumé, la caprification offre des avantages significatifs en termes de qualité, saveur et taille du fruit, mais comporte également des inconvénients comme les risques de fissuration des fruits, la nécessite d’identifier les variétés à polliniser, et la maîtrise de la technique de pollinisation manuelle.

Enfin, la pollinisation du figuier ne concerne pas encore le climat tempéré comme le climat belge à hiver rigoureux car le blastophage ne survit pas à des températures basses. Toutefois, les hivers plus doux qui nous sont prédits à l'avenir pourraient permettre à la guêpe du figuier de survivre chez nous.

Le blastophage pourrait alors s’installer en région flamande dans des micros-climats.

Merci à Marcello pour la relecture de notre article et ses corrections pertinentes


SOURCES
- The unique fig caprification system and its effects on productivity and fruit characteristics, Marsetal 2017 Actahort (pdf)
- The Millenary History of the Fig Tree (Ficus carica L.) Egizia Falistocco (PDF),  Advances in Agriculture, Horticulture and Entomology
- Van Noort 2003 Fig Wasp and Pollination of fig trees
- Waynes Word, Sex Life Of Figs: Coevolution Of A Tree & Minute Wasp

Le genre Akebia, une culture d’avant-garde
La culture des akébies en Belgique et ailleurs